top of page

Assemblée Générale Ordinaire du 16 février 2013

Association Syndicale Libre des propriétaires du Parc Louisa Site web : parc-louisa.fr 1 avenue Alfred Leroux ; 06300 NICE Tel/Fax : 04 93 97 06 52 ; courriel : claude.nedel@free.fr ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 16 février 2013 L’Assemblée Générale Ordinaire de l’Association s’est tenue au Théâtre du Port ; 5 Place Ile-de-Beauté à Nice sur convocations faites conformément à l’article 5 des statuts et sous la présidence de M. Claude Nedel. La feuille de présence, établie par M. Pélissier, Secrétaire, indique que 19 propriétaires sur 37 sont présents ou représentés. La séance est ouverte à 10 h.après remise de documents aux personnes présentes. 1 - Approbation du procès-verbal de l’Assemblée Générale Ordinaire du 26 février 2011. Le procès-verbal de l’Assemblée Générale Ordinaire est approuvé à l’unanimité. 2- Compte-rendu de la gestion 2012 et début 2013 et discussions sur les points évoqués. L’année 2012 a été bien remplie : - Après le changement des lentilles de ses cellules photo-électriques, le portail sud a encore été réparé, le moteur ayant cessé de fonctionner. Il a été changé mais l’ancien moteur a été récupéré, réparé et stocké si bien qu’en cas de nouvelle panne, l’ASL pourra le fournir au réparateur. On peut légitimement se demander pour quelles raisons la société Koné a préféré changer le moteur plutôt que de le réparer. Il semblerait que ce soit la politique commerciale des entreprises de ce type. Il en sera tenu compte lors du renouvellement du contrat de maintenance signé avec Koné et il sera peut-être nécessaire de changer notre prestataire de services. Des contacts seront pris pour cela. - En raison d’un engorgement du réseau d’eaux usées (regard situé au carrefour des avenues Alfred Leroux et de la Roseraie) et après un 2ème curage effectué en peu de temps, il a été effectué une inspection par caméra révélant que la canalisation s’était effondrée et qu’il était impératif de la changer sur une distance de 28 mètres (du regard du carrefour sus mentionné à celui du carrefour des avenues Alfred Leroux et Fleurie). Parmi les devis fournis pour ce travail, celui de la société Goiran a été choisi. Il était plus précis et d’un prix plus avantageux (16 358.16 € TTC). 30% du montant du devis (4907.45 €) ont été versés à cette entreprise pour finaliser la commande de réparation. L’assemblée, à l’unanimité, accepte que le solde soit versé à l’entreprise dès réception de sa facture (les travaux ayant été achevés en début d’année 2013). Par précaution, des devis ont été demandés pour l’inspection par caméra de tout le réseau d’eaux usées du Parc dont la construction remonte aux années de la création du lotissement afin de surveiller son état et, éventuellement, de procéder à sa réfection avant effondrement. Seule la société Goiran a fourni un devis raisonnable et cette inspection pourrait lui être commandée pour une somme allant de 1500.00 à 2000.00 € selon le temps que cela prendrait (930.90 € par jour en 1 ou 2 jours selon les difficultés rencontrées). - Après la grosse somme investie en 2011 pour le recouvrement du jardin circulaire sud, l’entretien des espaces verts du Parc (situés à la descente de l’escalier reliant l’avenue de la Roseraie à l’avenue de la Mer et au confluent des avenues de la Mer et Alfred Leroux) devait se faire à un coût moindre. Il a été pris en charge gracieusement par un couple de résidants connaissant leur affaire. Aidés du Président, ils ont soigné et taillé le petit palmier du jardin rond, ont désherbé, emmené les déchets végétaux à la déchetterie municipale et réhabilité ce jardin. On ne saurait trop féliciter et remercier cette initiative responsable et désintéressée (d’autant qu’elle est renouvelée pour 2013). L’entretien des jardins sis à la descente de l’escalier a subi des retards et les habitants d’un immeuble riverain (Idéal Séjour) s’en sont inquiétés, demandant qu’un contrat soit signé avec une entreprise de jardinage qui assurerait un entretien plus suivi. Des devis ont été demandés à trois entreprises et ont été examinés. Après discussion portant sur le bien-fondé de faire effectuer les travaux nécessaires par des volontaires non rémunérés et après examen des devis, il a été décidé par 16 voix pour, 1 voix contre et deux abstentions d’accepter la proposition du couple (qui espère être rejoint et aidé par d’autres résidants) d’assurer en 2013 l’entretien des espaces verts du Parc , la taille des 4 palmiers (trois dans le jardin sud et un devant l’immeuble Le Floria) étant effectuée (dès 2013 puis tous les deux ans) par l’entreprise Salmi Jardins dont le devis est accepté. Il sera demandé en outre à cette entreprise un devis supplémentaire pour assurer la taille de l’olivier du jardin rond ainsi que le nettoyage des caniveaux de la voirie du Parc. Il est à souligner qu’au début de l’année 2013, les végétaux des jardins de l’escalier ont été taillés et ces jardins débarrassés de leur fouillis (végétaux et débris divers) par les mêmes acteurs cités précédemment qui ont ainsi anticipé la décision de l’Assemblée. A cette occasion, il est rappelé que l’entretien des espaces verts est distinct de l’entretien de la voirie. Ce dernier est effectué par les services municipaux. Il leur sera demandé (avec prudence car ils n’y sont pas contraints, le Parc étant un espace privé) de surveiller de plus près le travail effectué par leur personnel pour une propreté plus visible et plus régulière. - Le site web du Parc est une réussite incontestable. Depuis sa mise en ligne, son créateur, M. Micheli, résidant du Parc, n’a cessé de le perfectionner pour qu’il serve au mieux tous les habitants du lotissement en leur offrant une information en temps réel et la possibilité d’une réponse à toutes leurs préoccupations et à toutes leurs demandes. Son investissement constant et désintéressé doit être souligné et remercié. Consulter régulièrement le site du Parc devrait être un réflexe quasi quotidien pour tous les habitants du Parc. L’année 2013, elle aussi sera riche : - Comme il a été rapporté ci-dessus, une inspection par caméra serait à diligenter pour connaître l’état de toutes les canalisations d’eaux usées du Parc. Il est espéré que cette inspection ne révélerait pas de dysfonctionnements trop importants qui imposeraient des travaux coûteux. Cela permettrait d’avoir une idée de ce qui attend les propriétaires et d’anticiper le provisionnement des travaux éventuels en les étalant dans le temps suivant les possibilités de la trésorerie. La commande de cette inspection est adoptée à l’unanimité. - A la demande de la société Véolia qui vient d’achever le remplacement de tous les branchements d’eau en plomb existants pour les mettre aux normes, des barrières devront être installées pour protéger les bouches de répartition d’eau qui se trouvent à l’angle des avenues Alfred Leroux et Fleurie. Cette installation aura pour conséquence de supprimer un espace de stationnement automobile. A la place sera délimité un espace de stationnement pour deux roues par l’adjonction de barrières adéquates. - Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, cette année devra être une année de grande prudence dans la gestion de la trésorerie, caractérisée par une diminution des dépenses et une augmentation des recettes. Le projet de fermeture complète du Parc par la construction d’une barrière Nord au débouché du boulevard Carnot sera donc remis à une année ultérieure. Les obstacles qui l’empêchent sont toujours les mêmes : prise en charge intégrale de toutes les dépenses d’éclairage public, de l’entretien des surfaces de voirie et du mobilier urbain, passage supprimé des bennes à ordure et de l’enlèvement des encombrants. S’y ajouteraient les difficultés techniques de création et surtout la nécessité d’une gestion de trésorerie très prudente en 2013. Le projet sera donc affiné pour être, éventuellement, proposé en 2014. - La société Free qui a installé la fibre optique dans le Parc ainsi que la société ERFF qui a prévu l’enfouissement des lignes électriques ne communiquent pas sur ces projets et ne répondent à aucune demande. Il y a lieu de penser que leur trésorerie est exsangue et qu’elles reportent à des périodes ultérieures plus fastes l’aboutissement des travaux entrepris. Il y a tout lieu d’espérer que le dicton : »pas de nouvelles, bonnes nouvelles » s’avère judicieux. C’est une affaire à suivre. - Les problèmes de sécurité dans le Parc deviennent majeurs (pour mémoire : 2 cambriolages commis à la villa La Clarté et à l’immeuble le Vulten ; 2 tentatives d’incursion dans l’immeuble Le Floria ;1 vol de véhicule automobile en plein jour devant Key West ; des vols de matériel de chantier à la villa Key West). Les pouvoirs publics ont été informés - en août 2012, un mémorandum a été remis à l’adjointe au maire déléguée pour notre territoire. Ces pouvoirs rétorquent que les moyens mis à leur disposition sont insuffisants pour assurer la pleine sécurité due à chaque citoyen. C’est peut-être vrai mais que faire ? La commune nous renvoie à la police nationale qui dispose d’encore moins de moyens que la police municipale, laquelle n’a que des pouvoirs de police réduits. Il nous est finalement conseillé de participer à la campagne « voisins vigilants » mise en place par la métropole niçoise avec des panneaux gratuits et des numéros de téléphone d’urgence. Tous les habitants d’un espace donné doivent se sentir concernés s’ils adhérent à cette campagne. Sans illusion et à l’unanimité, la participation à cette campagne est décidée. L’information touchera tous les habitants du Parc. - A ces problèmes de sécurité s’ajoutent les nombreuses nuisances dues à : …un stationnement automobile non autorisé de gens extérieurs au Parc, …un stationnement autorisé de résidants du Parc mais anarchique, ventouse et souvent incivique, …des déjections canines et débris divers non ramassés par des gens indélicats (le plus souvent par des gens extérieurs au Parc), …des nuisances sonores diverses (aboiements intempestifs de chiens, niveau sonore musical non contrôlé, travaux de maintenance domestique ou de bricolages divers en dehors des horaires autorisés), …des pique-niques tardifs d’adolescents installés le week-end sur les escaliers menant de l’avenue de la Roseraie à l’avenue de la Mer et qui laissent sur place les détritus de leur diner, …des péripatéticiennes du Port qui, la nuit, viennent assurer leurs prestations dans les rues calmes du Parc en abandonnant sur place des témoins de leur activité. Cette liste n’est pas exhaustive, hélas ! Si les règles ne sont pas respectées, le Parc Louisa, havre de verdure et de paix aux portes de la ville pourrait vite devenir un enfer ! Heureusement, nous n’en sommes encore pas là mais il faut réagir. Pas plus que les membres du Bureau aucun habitant de ce Parc n’a de pouvoir de police mais s’il constate une infraction à des règles de bonne conduite, il est de sa responsabilité de rappeler à son (ses) auteur(s) de cesser de nuire. Ce n’est certes pas facile ni même dénué de risque mais c’est la seule solution. 3 - Présentation des comptes pour l’exercice 2012 et quitus donné au Trésorier. Le trésorier commente les comptes de l’exercice 2012 (publiés sur le site web du Parc). Il confirme que la Trésorerie (comme il a été précisé lors du compte-rendu de gestion) a vu fondre ses économies par la réfection de la conduite des eaux usées et la réparation du portail sud. Il rappelle qu’il est capital pour l’Association de retrouver un matelas d’économies pour répondre au plus pressé sans demander aux propriétaires une avance de fonds qui pourrait s’avérer lourde. Avec le trésorier adjoint, il a réalisé une simulation basée sur une augmentation du montant de la cotisation de 30% (laquelle est proposée ci-dessous) qui permettrait en trois ans de reconstituer des réserves. Cela suppose, avec une diminution des dépenses, une épargne possible avoisinant les 6000.00 € par an. Il rappelle aussi combien la liberté d’agir des propriétaires dépend étroitement de leur capacité à avoir une trésorerie saine et conséquente. Les comptes présentés sont approuvés à l’unanimité et quitus avec félicitations est donné au Trésorier. 4 – Perspectives pour l’année 2013. Comme il a maintes fois été affirmé plus haut, les dépenses à provisionner pour 2013 doivent répondre aux besoins, prévisibles ou non. C’est la raison qui amène le Bureau unanime à proposer à l’Assemblée d’accepter de porter le montant de la cotisation annuelle à 250.00 €. Cela fait certes une augmentation conséquente mais il faut la mettre en perspective et rappeler que de 2003 à 2010, la cotisation est restée stable. Elle a faiblement augmenté de 2010 à 2012 (création et entretien de portail oblige). A l’unanimité, l’Assemblée vote le port de la cotisation annuelle à la somme de 250.00 €. C’est donc cette somme qui constituera, selon les statuts, la base demandée en 2013 à tous les propriétaires et copropriétaires. Il est rappelé que chacun (syndics compris) doit s’efforcer de payer la somme demandée sous les trois mois. 5 – Renouvellement du Bureau. Les membres du Bureau sortant étant tous candidats, ils sont reconduits à l’unanimité. Rappel : Président : M. Claude Nedel Vice-président : M. Georges Cheylan Secrétaire : M. Jean Pierre Pelissier Trésorier : M. Jean Yves Laperrière Trésorier adjoint : . M. Philippe Berets Conseillère : Mme Christine Koller. 6 – Questions diverses. Aucune question nouvelle n’a été soulevée. Tous les avis ayant été exprimés, toutes les décisions ayant été prises, personne ne demandant plus la parole et l’ordre du jour étant épuisé, le Président, après avoir remercié tous les participants, déclare la séance levée à 12 h. Le Président: C. NEDEL Le Secrétaire: J.P PELISSIER Le Trésorier: J.Y. LAPERRIERE


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

convocation AG du Samedi 27 janvier 2018

Association Syndicale Libre des propriétaires du Parc Louisa Site web : parc-louisa.fr 1 avenue Alfred Leroux ; 06300 NICE Tel/Fax : 04 93 97 06 52 ; courriel : claude.nedel@free.fr CONVOCATION ASSEMB

Comments


bottom of page